« C'est une grande chose d'avoir, au sein même de l'Église catholique, la foi dans son intégrité »
-Saint Augustin

« L'ignorance est notre pire ennemi. »
-Saint Pie X

« La vérité vous rendra libre »
-Jean 8, 32

samedi 15 février 2014

Monseigneur Williamson et l'Infaillibilité

 
Suite aux nombreux Kyrie Eleison de Monseigneur Williamson sur le dogme de l’Infaillibilité, ce blogue ne partage aucunement cette nouvelle définition. Nous ne pouvons croire que celle-ci est d’Église. «L'Église enseignante est infaillible; elle ne peut se tromper ni nous tromper; elle est immédiatement assistée de Dieu. » comme le dit Mgr de Ségur.
 
Sans sourciller, Mgr Williamson nous rapporte que l’on doit se rapporter à la tradition vis-à-vis d’une doctrine d’un Pape. Nous aimerions bien retrouver les théologiens qui auraient pu affirmer une telle chose.
Tout ceci est du nouveau. La tradition ne peut être en opposition avec un Pape. Certainement qu’un Évêque tel que Mgr Williamson a beaucoup plus d’autorité que de simple fidèle alors recourons à l’aide de l’Église qui elle a plus d’autorité que ce dernier. Nous devons tous être soumis aux définitions de l’Église si nous voulons nous sauver.
Tel qui a été définit dans la première constitution dogmatique du Concile du Vatican, Dei Filius, Chapitre III, de fide : « On doit croire de foi divine et catholique, toutes les vérités qui sont contenus dans la parole de Dieu écrite ou transmise par la tradition et que l’Église propose à croire comme divinement révélés, soit par un jugement solennel, soit par son magistère ordinaire et universel. »
Dans cette citation nous voyons clairement qu’un Pape n’est pas en contradiction avec la tradition, mais plutôt le défenseur de la tradition. Tous les fidèles doivent se mettre sous la protection du Pape et croire les doctrines sortant de celui-ci, car il est doué du charisme de l’Infaillibilité.
« Le Saint-Esprit n’a pas été promis aux successeurs de Pierre pour qu’ils fassent connaître, sous sa révélation, une nouvelle doctrine, mais pour qu’avec son assistance ils gardent saintement et exposent fidèlement la Révélation transmise par les Apôtres, c’est-à-dire le dépôt de la foi. » Constitution Pastor Æternus du Concile du Vatican.
En tant que catholique, les nouveautés doctrinales doivent toujours nous répugner, car le dépôt de la foi s’est terminé avec la mort de Saint Jean l’Apôtre.
Voici encore une nouveauté que le Pape serait infaillible que très rarement. Le Pape Pie XI dans son encyclique Mortalium animos viendra à notre secours. « Le magistère de l’Église, établi ici-bas d’après le dessin de Dieu pour garder perpétuellement intact le dépôt des vérités révélées et en assure facilement et sûrement la connaissance aux hommes, s’exerce chaque jour par le Pontife romain et les évêques en communion avec lui »…
S’il entend que nous devons croire seulement aux définitions ex cathedra comme nous lisons souvent chez beaucoup d’auteurs modernes alors nous allons-nous référés à un grand théologien du nom de Dom Paul Nau : « On comprend aisément comment a pu s’introduire ce glissement de perspective : depuis 1870, les manuels de théologie ont pris pour énoncés de leurs thèses mêmes du concile. Aucun de ceux-ci ne traitant in recto de l’enseignement ordinaire du seul souverain Pontife, celui-ci a été peu à peu perdu de vue et tout l’enseignement pontifical a paru se réduire aux seules définitions ex cathedra. De plus l’attention étant entièrement attirée sur celles-ci on s’est habitué à ne plus considérer les interventions doctrinales du Saint-Siège que dans la seule perspective du jugement solennel : celle d’un jugement qui doit à lui seul apporter à la doctrine toutes les garanties requises. Dans cette perspective il était impossible de saisir la vraie nature du magistère ordinaire. Elle demeure pourtant celle de plus d’un auteur. »
Nous pouvons lire que le Pape Saint Libère aurait failli, cette erreur historique a été inventée par les ennemis de l’Église et repris par certains qui sont à l’intérieur de l’Église. C’est totalement faux et absurde. Plusieurs bons livres ont été écrits sur le sujet que vous pouvez retrouver sur la bibliothèque Saint Libère : http://www.liberius.net/theme.php?id_theme=31
Vous pourrez lire aussi : « La primauté et l’infaillibilité des souverains pontifes » écrit par l’abbé Louis Nazaire Bégin, devenu par la suite Cardinal de Québec. Dans ce livre, il nous prouve qu’aucun Pape n’a failli dans toute l’histoire de l’Église. Il a écrit ce livre en 1873. Le Cardinal Bégin était dans un passé ennemi de l’infaillibilité papale et après avoir cherché attentivement l’histoire des papes, il a été un des plus grands défenseurs de l’infaillibilité.
Nous aurions pu prendre plusieurs autres citations, mais nous nous bornerons, en pensant que les fidèles catholiques verront que l’Infaillibilité de Mgr Williamson ne définit pas celle du dogme catholique.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire