« C'est une grande chose d'avoir, au sein même de l'Église catholique, la foi dans son intégrité »
-Saint Augustin

« L'ignorance est notre pire ennemi. »
-Saint Pie X

« La vérité vous rendra libre »
-Jean 8, 32

dimanche 7 juin 2015

Père Onésime Lacouture - 2-1 - La vie de Jésus, introduction

http://www.gloria.tv/media/rHmjnibPCvV

DEUXIEME SÉRIE:
La vie de Jésus

Introduction

Dans la première série de méditations, nous avons étudié l’homme dans ses rapports essentiels avec son Créateur dans l’ordre surnaturel.  Nous avons vu le plan divin pour le salut de l’homme, indépendamment de tout péché, tout en considérant le péché dans la vie de l’homme.  Nous avons expliqué les quatre grands principes fondamentaux ou les quatre activités que nous devons pratiquer pour reproduire en nous sur terre les quatre activités attribuées à l’humanité de Jésus et aux trois personnes divines.  C’était de nature à développer en nous la vertu de Foi.

Maintenant nous allons étudier la vie de Jésus-Christ.  Nous allons voir comment Il a pratiqué ces quatre grands principes fondamentaux dans toute sa vie.  Mais pour ne pas répéter, nous laissons à chaque retraitant, le soin de constater par lui-même comment Jésus se dépouille de toute activité humaine, mentale, pour ne faire paraître que du divin, en travaillant pour la gloire de son Père, selon la Sagesse du Verbe, et dans l’Amour du Saint Esprit.  On verra la confirmation de ces principes par sa doctrine qui les renferme tous.  Ceux qui auront compris la première série, et qui ont commencé à la pratiquer, sont capables dans la même mesure, de goûter la deuxième série.  Mais il faut avoir brisé avec toute attache, autrement le Saint Esprit ne leur fera pas goûter la vie de Jésus, qui est essentiellement contraire à nos deux amours naturels, et toute surnaturelle.  Son humanité a été saturée de divinité; elle n’a pas suivi ses tendances naturelles du tout.  De plus, on sait qu’elle n’avait pas sa personnalité humaine, ce n’est pas elle qui conduisait en Jésus, mais la personne divine du Verbe.  Elle acquiesçait et coopérait parfaitement avec la Divinité.  Il n’y avait aucun obstacle en elle, à l’opération de la grâce ou du divin dans Jésus.  Nos deux amours naturels n’existaient donc pas en Jésus, de sorte que toute son intelligence et toute sa volonté pouvaient être tout aux choses de Dieu.

Voilà notre idéal à reproduire dans notre vie de chrétiens.  Il faut nous vider le coeur de l’affection aux créatures et à soimême, afin que notre coeur soit tout aux choses de Dieu.  Dans la première série, nous avons donné tous les moyens pratiques, selon le plan divin, pour nous dépaganiser et nous diviniser.  Eh bien!  Nous verrons ce que cela veut dire en pratique, en examinant la vie de Jésus, dans ses détails qui nous sont laissés par les Evangélistes, et les Apôtres dans les Epîtres.

La vie de Jésus est le modèle de ceux qui pratiquent le plan divin pour nous avoir au ciel.  «Je suis la Voie, la Vérité et la Vie, personne ne vient au Père que par moi.» En d’autres termes ceux qui reproduisent la vie de Jésus dans la leur, se trouvent par le fait même, à pratiquer les idées de la première série dans le concret.

Qu’on ne s’attende donc pas à un plan nouveau.  Ce n’est que l’exécution de celui qu’on a déjà expliqué.  Il s’agit maintenant de Vivre ce que nous savons du plan divin et le vivre en union avec Jésus, et en marchant sur ses pas, étant certains qu’Il accomplit parfaitement le plan divin pour les hommes.

Ce n’est pas un esprit de curiosité qu’il faut apporter dans cette série pour avoir des idées nouvelles et de savantes réflexions; mais c’est un bon commencement d’amour véritable qu’il faut apporter à l’étude des méditations de la vie de JésusChrist.  La mentalité naturelle et humaine ne se trouve pas en Jésus: c’est donc inutile de la chercher avec notre propre mentalité naturelle.  Il veut qu’à travers sa nature humaine, on découvre les manifestations de la vie divine qu’il est venu nous apporter.  Or, le divin ne se laisse approcher que par l’amour.  En proportion qu’on mettra de l’amour, on saisira la signification des actions de Jésus et on pénétrera davantage dans les trésors de sagesse et de science divines cachées en Lui.  Ceux qui ont des attaches, comme amateurs de sports, qui fument habituellement, qui ont quelque affection particulière pour des personnes ou pour des choses, qui recherchent leurs aises, qui aiment à prendre habituellement des liqueurs, etc., vont trouver le temps extrêmement long durant cette série!  Car Jésus ne manifeste pas son amour à ceux qui ont un amour rival quel qu’il soit.  Il faut se décider de se défaire de ces attaches, si on veut goûter les mystères de la vie de Jésus et comprendre sa doctrine.

S.  Jean de la Croix dit clairement que ceux qui ont de l’affection (entendu: de volonté) n’auront pas l’intelligence des choses de Dieu!  L’affection naturelle en elle-même n’est pas un obstacle: mais on parle ici de l’affection de volonté qui s’ajoute à l’affection naturelle que l’on ressent «en soi».

Voilà pourquoi Jésus a si peu d’amis ou même si peu de chrétiens qui méditent sa vie.  Comme la plupart ont des attaches, ils ne reçoivent aucune ou peu de consolations divines de sorte qu’ils abandonnent ces méditations s’ils les ont déjà essayées.  La conclusion est que la mortification et le renoncement doivent accompagner la méditation de Jésus. 

C’est dans la même mesure qu’ils découvriront les beautés et les avantages de ces mystères de la vie de Jésus.


Comme c’est la Sainte-Vierge avec le Saint Esprit qui a formé Jésus en elle-même, ce sera encore par le St-Esprit opérant en Marie qui formera Jésus en nous.  Donc il faut souvent recourir à l’aide de notre Bonne Mère pour faire des progrès dans l’étude de Jésus.  Prions-la constamment en même temps que le Saint Esprit.  Quand on est à sec, qu’on récite le Veni Creator ou toute autre prière à l’Esprit Saint.  Saint Joseph qui a vécu entre les deux peut certainement nous aider considérablement si nous le prions avec confiance: demandons lui de nous introduire à Jésus et à Marie, ou à Jésus par Marie.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire