« C'est une grande chose d'avoir, au sein même de l'Église catholique, la foi dans son intégrité »
-Saint Augustin

« L'ignorance est notre pire ennemi. »
-Saint Pie X

« La vérité vous rendra libre »
-Jean 8, 32

jeudi 4 juin 2015

Réponse très brève à Florian Sauvigny sur BDC

1 Corinthiens, 10 : 12

« Que celui donc qui se croit être ferme prenne garde de tomber. »




Matthieu, 5 : 22
« Mais moi je vous dis que quiconque se met en colère contre son frère sera soumis au jugement. Et celui qui dira à son frère : Raca, sera soumis au conseil. Mais celui qui lui dira : Fou, sera soumis à la géhenne du feu. »


Saint Léon I
« Au cours de tant de siècles, aucune hérésie ne pouvait souiller ceux qui étaient assis sur la chaire de Pierre, car c'est le Saint-Esprit qui les enseigne »
("In anniversario Assumptionis suae", Sermon 98)

Concile du Vatican, Constitution Dei Filius 1869 -1870
« On doit croire de foi divine et catholique tout ce qui est contenu dans la parole de Dieu écrite ou transmise par tradition, et que l’Église, soit dans un jugement solennel, soit par son magistère ordinaire et universel propose à croire comme vérité révélée. »
(Père de l’Église, De error Abaelardi).

Pie IX
« Il s’agit en effet, vénérables frères et bien-aimés fils, d’accorder ou de refuser obéissance au Siège Apostolique ; il s’agit de reconnaître sa suprême autorité même sur vos Églises, et non seulement quant à la Foi, mais encore quant à la discipline : celui qui la nie est hérétique ; celui qui la reconnaît et qui refuse opiniâtrement de lui obéir est digne d’anathème… »
(Encyclique "Quae in patriarchatu", 1 septembre 1876)

Léon XIII
« Si les catholiques Nous écoutent, comme c’est leur devoir, ils sauront exactement quels sont les devoirs de chacun tant en théorie qu’en pratique. En théorie d’abord, il est nécessaire de s’en tenir avec une adhésion inébranlable à tout ce que les Pontifes romains ont enseigné ou enseigneront et, toutes les fois que les circonstances l’exigeront, d’en faire profession publique ».
(Encyclique Immorte Dei, 1 novembre 1895)

Saint Pie X
« Quand on aime le Pape, on ne discute pas au sujet des mesures ou des ordres qu’il donne ; on ne recherche pas jusqu’où doit aller l’obéissance, et quelles sont les choses dans lesquelles on doit obéir. Quand on aime le Pape, on n’objecte pas qu’il n’a pas parlé assez clairement, comme s’il était obligé de répéter à l’oreille de chacun ses volontés clairement exprimées, tant de fois, non seulement de vive voix, mais encore par des lettres et d’autres documents publics ; on ne met pas en doute ses ordres, sous le prétexte, si facile pour celui qui ne veut pas obéir, que ce n’est pas le Pape qui commande, mais ceux qui l’entourent. On ne limite pas le champ où son autorité peut et doit s’exercer. On ne préfère pas à l’autorité du Pape celle d’autres personnes, si doctes soient-elles, qui ne sont pas du même avis que le Pape : car, si elles ont la science, elles n’ont pas la sainteté, parce que celui qui est saint ne peut être en dissentiment avec le Pape.»
(Discours aux prêtres de l’union apostolique, 18 novembre 1912)

Benoît XV
« Et ces pontifes, qui osera dire qu’ils aient failli, même sur un point, à la mission, qu’ils tenaient du Christ, de confirmer leurs frères?
Loin de là ; pour rester fidèles à ce devoir, les uns prennent sans faiblir le chemin de l’exil, tels les Libère, les Silvère, les Martin ; d’autres prennent courageusement en main la cause de la foi orthodoxe et de ses défenseurs qui en avaient appelé au pape, et vengent la mémoire de ceux-ci même après leur mort. »
(Encyclique Principi Apostolorum, 5 octobre 1920)

Pie XI
« C’est de là (du Siège apostolique) que les catholiques reçoivent ce qu’ils doivent savoir ».
(Encyclique Mortalium animos, 6 janvier 1928).

Pie XII
« De même l’assistance divine, ordonnée à préserver la révélation d’erreurs et de déformations, a été promise à l’Église et non aux individus ».

(R.M. aux familles italiennes, 23 mai 1952)


Publication d’un ancien manuscrit contenant un précis curieux des hérésies qui ont le plus alarmé l’Église, p.211


 Des rapports de l'homme avec le démon: essai historique et  philosophique – Maître Joseph Bizouard, p.524


Aucun commentaire:

Publier un commentaire