« C'est une grande chose d'avoir, au sein même de l'Église catholique, la foi dans son intégrité »
-Saint Augustin

« L'ignorance est notre pire ennemi. »
-Saint Pie X

« La vérité vous rendra libre »
-Jean 8, 32

mardi 18 novembre 2014

La vraie signification de la fleur de lis




Nous sommes les héritiers et les porteurs de ce que la vieille France avait de meilleur : La Foi catholique, apostolique et romaine

Nicolle Gilles, dans son « histoire de France » (1492), raconte que Ste-Clotilde ayant comme conseiller un Saint Ermite demeurant à Joy-en-Val, celui-ci lui déclara un jour qu’un ange lui était apparu alors qu’il était en oraison et lui avait dit que les croissants que portait le roi Clovis devaient être remplacés par un écu dont le champ fut d’azur semé tout de fleurs de lis d’or et que Dieu avait ordonné que dorénavant les rois de France portassent de telles armes. Ce que Ste-Clotilde s’empressa de faire mettre à exécution. Et le roi Clovis se servit pour la première fois de cet écu contre le roi sarrazin Audoc au siècle de Conflans Sainte-Honorine, près de Pontoise et c’est là que pour la première fois aussi les francs prirent le cri de guerre Mont Joye (« depuis y a été adjousté Sainct Denis»). « Et, en la révérence de la mission desdictes fleurs de liz, fut illec en la vallée fondé un monastère de religieux qui fut et encore est appelé l’abbaye de Joye-en-Val, pour la mission de la saincte Ampolle et destictes fleurs de liz qui furent envoyées à ce grand roy Clovis, premier roy chrestien. » Guillaume de Nagis, dans la chronique de Saint-Louis nous donnes ainsi la signification de la fleur de lis : « Puisque Notre Père Jhésus-Christ veut espécialement sur tous autres royaumes, enluminer le royaume de France de Foy, de Sapience et de Chevalerie, li Roys de France accoustumèrent en leurs armes à porter la fleur de liz paincte par trois feuillées (feuilles), ainsi come se ils deisent à tout le monde; Foi, Sapience et Chevalerie sont, par la provision et par la grace de Dieu, plus habondamment dans nostre royaume que en ces aultres. Les deux fueillées qui sont oeles (ailes) signifient Sapience et Chevalerie qui gardent et défendent la tierce fueillée qui est au milieu de elles, plus longue et plus haute, par laquelle Foy est entendue et segneufiée, car elle est et doibt estre gouvernée par Sapience et deffendue par Chevalerie. » Le roi Charles V (1364-80) fixa par la suite le nombre des fleurs de lis à trois en l’honneur et pour représenter la Sainte Trinité. (C’est ainsi que la croix que Jacques Cartier planta à Gaspé arborait trois fleurs de lis).

source: « Nos origines, nos destinées » par Maître Dominique Godbout
http://liberius.net/articles/Nos_origines,_nos_destinees.pdf

Aucun commentaire:

Publier un commentaire