« C'est une grande chose d'avoir, au sein même de l'Église catholique, la foi dans son intégrité »
-Saint Augustin

« L'ignorance est notre pire ennemi. »
-Saint Pie X

« La vérité vous rendra libre »
-Jean 8, 32

lundi 5 janvier 2015

A Dieu Paul Scortesco!

LES FAMILLES SCORTZESCO, CATARGI, GHIKA, ET BORGHESE AINSI QUE LA MISSION CATHOLIQUE ROUMAIDE FONT PART DU DECES DE' M. PAUL SCORTZESCO RAPPELÉ A DIEU LE 4 SEPTEMBRE 1976. MUNI DES SACREMENR DE L'EGLISE.
LES OBSEQUES ONT EU LIEU LE 13 SEPTEMBRE A PARIS, SALLE WAGRAM.

 

A Dieu Paul Scortesco!
 

Notre ami et fidèle collaborateur Paul Scortesco est mort le 4 septembre.

Cet octogénaire était l'un des plus jeune de notre équipe. L'un des plus jeunes de la cause catholique et française, à laquelle depuis près de trente ans il consacrait sa vie. Nous qui aurions pu être ses fils ou ses petits-fils, étions parfois dépassés,... (et affolés sur le plan matériel) par son enthousiasme dans le combat. 

Notre peine est profond; car c'était un ami véritable, mais aussi parce qu’il était une image de l'intégrité, de la pureté et du don total. 

Artiste peintre il connait le succès dans un monde où il s'enivre de plaisirs Mais Dieu; comme pour son saint Patron, le jette à terre et se montre à lui. Dès lors Paul Scortesco se consacre à la vérité et au bien. 

C'en est fini du succès, d'adulé il se voit méprisé, d'entouré, il se voit honni; de riche, le voilà pauvre ! D'une pauvreté qui va aller croissante jusqu'à sa mort. Il n'aura de refuge qu'à la mission catholique roumaine de Paris où Dieu vient le prendre. 

"Les traditionalistes sont des hommes d'argent" affirmait voilà peu le méprisant et plus encore méprisable Boillon évêque de Verdun! 

Paul Scortesco est mort dans la pauvreté!

Ce Roumain d'origine, allié à certaines des grandes familles d'Europe était devenu Français. Et intégralement Français. Il savait que la France n'est grande dans le monde que lorsqu'elle respecte le Pacte scellé à Reims par St Rémi. Il travaillait à le faire respecter.
 
Quant à nous, nous n'oublierons pas, que ce collaborateur réputé de nombreuses revues connues, vint à nous de son plein gré, à nous qui n'étions pas grand chose et qu'il ne nous abandonna jamais.

Merci Monsieur Scortesco

Vous l'avez sans doute, Mon Dieu, endormi "dans votre paix certaine entre les bras de l'espérance et de l'amour". Notre prière monte pour lui, et nous savons que s'il est déjà auprès du Père, il les transformera en grâces pour les chrétiens écrasés sous la botte rouge, pour la France et pour l'Eglise.
 

LUMIERE
 

LUMIÈRE, N°149 octobre 1976, p.6

 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire