« C'est une grande chose d'avoir, au sein même de l'Église catholique, la foi dans son intégrité »
-Saint Augustin

« L'ignorance est notre pire ennemi. »
-Saint Pie X

« La vérité vous rendra libre »
-Jean 8, 32

vendredi 9 janvier 2015

In Memoriam Paul Scortesco


IN MEMORIAM PAUL SCORTESCO

Nous avons dans notre précédent bulletin, exprimé notre tristesse à l'occasion de la mort de notre collaborateur et excellent ami Paul Scortesco.

Il se trouve que notre revue est provinciale. Elle est très artisanalement éditée et publiée, à Boulogne-Sur-mer. Paul Scortesco vivait à Paris et il y vivait seul. "LUMIERE », nous n'avons appris sa mort qu'incidemment et par la rubrique nécrologique d'un journal parisien. C'est à dire plus de quinze jours après l'événement. Nous ne pouvions pas, ne pas traduire par des mots plus que malhabiles, la peine profonde que nous ressentions. Mais nous ne savions rien sur les circonstances de son décès. Son âge pouvait nous porter à croire à une mort brutale mais naturelle.

Nous ne nous en sommes pas satisfaits et nous avons obtenu auprès de celle qui est sa légataire universelle -  une des plus belles figures de la France chrétienne d'aujourd'hui - encore qui, très effacée - tous les renseignements qui nous échappaient et qui situent cette mort à un autre niveau. "LUMIERE" venait d'éditer sa dernière plaquette. Paul Scortesco y "décortique" la situation actuelle de l’Église à la lumière de la subversion maçonnique. I1 le fait, à sa manière, brutalement, sans concession et SANS PEUR. Nous disons bien "sans peur" !

Et cela, n'en doutons pas, explique les conditions de sa disparition.

Paul Scortesco est mort brulé vif dans sa petit chambre de la Mission Roumaine de Paris. Cet incendie est inexplicable et notre ami découvert au petit matin, agonisait sur un lit transformé "en couche de braise"!

Nous pouvons affirmer qu'il est mort martyr. Nous affirmons tout aussi tranquillement que sa dernière plaquette, signait son arrêt de mort.

Il n'est pour s'en assurer, que de la lire! Il ne s'agit pas ici de basse publicité, mais d'une précision indispensable....Indispensable pour ceux qui ignorent tout des circonstances atroces qui ont entouré la mort de notre ami. Indispensable, plus encore, pour de faux amis qui paraissaient nous soutenir, non parce que nous nous battions pour la vérité, mais parce que nous leur faisions "plaisir; et qui n'imaginaient pas une seconde les problèmes que pose la rédaction d'un bulletin mensuel - par des bénévoles qui ne font qu'y perdre de l'argent -  et qui nous accusent de trahison !!! À Dieu donc Paul Scortesco. Votre mort, humainement atroce, couronne votre vie et nous assure un lien nouveau et indestructible dans la communion des Saints !          

LUMIERE

Lumière, N°150, novembre 1976, page couverture

Aucun commentaire:

Publier un commentaire